Vos questions sont entre de bonnes mains

Poux de chat

Partager
Envoyer par email

Votre chat n'arrête pas de se gratter, il a peut-être des poux !

Les chats peuvent être infestés par les puces comme pour les chiens, mais aussi par d'autres parasites externes comme les poux de chat.

Toutefois, le pou de chat ne se transmet pas à l'homme.

Que sont des poux de chat ?

Les poux du chat sont des insectes de l'ordre des phtiraptères du sous-ordre des mallophages comme pour les poux du chien.

Pour le chat, on va retrouver le pou broyeur qui mesure de 1 à 1,5 mm, il est équipé de 3 paires de pattes qui se terminent par une griffe, il est jaune clair/marron, sans aile et aplati ventro-dorsalement.

  • Les poux de chat se déplacent le long de son pelage. Ils se situent le plus souvent en région dorsale ou sur l'encolure. On peut même en retrouver sur la tête et la face externe des pavillons auriculaires.
  • Ils n'oublient pas aussi d'y déposer leurs œufs (lentes) pour se reproduire. Les lentes sont ovalaires, blanches et mesurent 1 mm. Elles sont collées aux poils du chat par un cément. Les œufs éclosent en une semaine environ.
  • Les poux de chat vont donc s'accrocher à sa peau avec leurs griffes et se nourrir de son sang.
  • Ces parasites sont à l'origine d'une maladie dénommée phtiriose.

Bon à savoir : les poux craignent le froid et la chaleur.

Poux de chat : comment s'effectue la contagion ?

La contagion s'effectue par contact direct entre les animaux. Les chatons peuvent aussi être infestés par leur mère.

Il est plus facile à un chien ou à un chat d'attraper des poux dans un chenil (SPA), chenil d'élevage, chatterie, garderies pour animaux, ou par d'autres chats vivant en collectivité.

Par contact indirect, elle peut se faire par les couvertures, litières hébergeant des lentes.

Poux de chat : symptômes

Les poux du chat infestent plus particulièrement :

  • les chats aventuriers qui rencontrent de nombreux congénères,
  • les jeunes chatons ou les adultes qui ne sont pas en bonne santé.

Les chats « d'intérieur » seront beaucoup moins touchés, voire pas du tout.

Le chat va donc se gratter, voire se mordre quand les démangeaisons cutanées deviennent très violentes.

L'infestation va se traduire par une dermatose squameuse, dépilante, à prurit d'intensité variable.

Les squames sont surtout importantes en région dorsale. Le pelage sera terne et moins abondant à cet endroit.

Le chat peut donc présenter des inflammations de la peau, de l'eczéma voire des plaies importantes.

Comment traiter ces poux ?

Il est donc indispensable de faire appel à l'application d'insecticides, comme un anti puce en pipette ou en spray.

  • Une application par semaine durant trois semaines avec des insecticides non rémanents.
  • Pour les insecticides rémanents, deux applications espacées de 3 semaines voire 1 mois.

Pour éradiquer les poux, il est aussi conseillé de lui faire prendre un bain traité avec un produit anti puces.

Il est à noter que les poux des animaux deviennent très résistants aux insecticides. Cela pourrait être dû aux traitements anti puces ou anti tiques qui sont utilisés très régulièrement.

Les lentes, quant à elles, sont plus difficiles à éliminer, il faudra donc utiliser un peigne à poux très fin pour les extirper.

Dans les cas les plus graves, il est conseillé de tondre l'animal surtout si les poils sont très longs.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
virginie delannoy

sophrologue, activatrice de pensées positives | cabinet de sophrologie et de relaxation

Expert

nutritionniste rime

nutritionniste | cabinet de nutrition santé médicale

Nouvel expert

david messager

boutique en ligne de phytothérapie et aromathérapie

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.